la Section Rythmique

David Blenkhorn – Sebastien Girardot – Guillaume Nouaux

The Album

logo

1. Hard Times – 5:04

2. Just a Closer Walk with Thee  – 5:44

3. Buddy Bolden’s Blues – 4:16

4. Elijah Rock – 3:46

5. Night Train – 3:57

6. Saint James Infirmary – 5:02

7. It ain’t my Fault – 4:25

8. Girl of my Dreams  – 3:37

9. The Mooche – 2:54

10. The Nearness of You – 4:41

Acheter pour 19,95 euros 

FRANCAIS|ENGLISH

De la Frenchmen Street aux caves parisiennes, ils sont demandés par les plus grands et parcourent la planète derrière de nombreuses vedettes de la scène du jazz international. Composé de sidemen de premier choix : David Blenkhorn (John Faddis, Scott Hamilton, Lee Konitz), Sébastien Girardot (Lillian Boutté, Evan Christopher, Cecile McLorin Salvant) et Guillaume Nouaux (Donald Harrison Jr, Chuck Berry, Leroy Jones), ce combo dépoussière avec brio les standards du jazz qu’il assaisonne façon new orleans, teinté de funk, de blues  et de groove créole. Ce n’est pas pour rien que le trio reçoit le patronage et parrainage tutélaire d’Evan Christopher (qui leur rend hommage dans le livret). Trop puissante pour rester enfermer dans la fonction statutaire d’accompagnatrice, La Section Rythmique décide désormais de s’affranchir d’un leader pour devenir un groupe à part entière et enfin dominer le devant de la scène. 

Augustin BONDOUX & Patrick FREMEAUX

TSF-MUST100p

Liner Notes

En 2006, juste après que La Nouvelle Orléans ait été décimée par les eaux, j’ai suivi la trace de Sidney Bechet en partant vivre en France. J’y suis resté près de deux ans. Si cette expérience a été bénéfique pour moi, c’est en grande partie grâce à cette Section Rythmique. Par conséquent, c’est à la fois un plaisir et un honneur d’exprimer par ces quelques mots mon avis sur ce trio qui est important tant sur le plan musical que sur le plan humain dans cette étape de ma vie. J’ai aussi envie de partager mes vues pour vous faire comprendre pourquoi vous trouvez, ou trouverez ces enregistrements si plaisants. (…)

Après seulement quelques secondes de chaque piste, l’auditeur peut se rendre compte de l’essence même qui fait la force de ce trio : un groove puissant, une riche précision mélodique, un feeling personnel et enjoué, le tout dans un immense respect de la tradition. Cette référence à la tradition ne se fait pas à travers un simple travail de reproduction, mais par l’usage d’un vocabulaire musical stylé, sachant capturer l’essence même des musiciens qu’ils admirent le plus. La formule pourtant classique du trio guitare-contrebasse-batterie qui joue des standards de jazz, fait ici preuve d’une étonnante fraicheur et vitalité. Ceci est dû au soin tout particulier qui a été apporté dans l’écriture des arrangements, qui traduit cette envie de mettre en exergue les valeurs et tout le plaisir que prennent ces musiciens en faisant honneur aux héroïques pionniers qui sont à l’origine de la musique commercialisée sous le nom de « jazz ».

Nés en Australie, respectivement à Tamworth et Melbourne, Blenkhorn et Girardot confirment mes convictions qui sont que les musiciens australiens possèdent un esprit plus « Américain » que nombre de musiciens américains. Né en Aquitaine dans le Sud-Ouest de la France, Nouaux incarne tout autant ces qualités. Ayant absorbé de nombreux styles, sa force est de pouvoir créer ses propres combinaisons mélangeant des schémas issus du swing, avec des éléments de style New Orleans. Son panel s’étend de Warren « Baby » Dodds, Paul Barbarin et Cie Frazier, à Joseph « Smokey » Johnson, Shannon Powell et Herlin Riley.

(…) Je suis consterné par le fait que le rôle pourtant immuable de la section rythmique semble être de nos jours, un art en perdition dans le jazz, et en même temps très fier que notre trio soit très apprécié pour cela. La liste des artistes ayant choisi Blenkhorn, Girardot et Nouaux pour section rythmique inclut un grand nombre de musiciens reconnus comme Dan Barrett et Bob Barnard, des chanteuses comme Cécile McLorin Salvant et Lillian Boutté, et des ambassadeurs piliers de La Nouvelle Orléans, comme Leroy Jones, Duke Heitger et moi-même (je continue d’ailleurs à faire appel à eux aussi souvent que les occasions me le permettent).

Lorsqu’une section rythmique fait monter la sauce, c’est viscéral, cela donne envie aux gens de bouger, de danser, d’aimer. En plus de rendre la musique encore plus plaisante, le groove communique un feeling, une culture et elle rapproche les personnes. On espère que La Section Rythmique poursuivra son travail si important qui consiste à étendre l’héritage des grands jazzmen de l’histoire. Si plus de gens dans le monde étaient touchés par l’esprit d’avant-garde des Louis Armstrong, Duke Ellington, Jelly Roll Morton, Django Reinhardt et autres, le monde se porterait mieux. Il n’y a malheureusement seulement qu’une poignée d’enregistrements sur lesquels on puisse retrouver cette Section Rythmique au complet, cependant ils révèlent tous de sa polyvalence, sa généreuse énergie, et de la délicate attention apportée aux moindres détails musicaux. Alors que sa solide réputation ne soit désormais plus à faire en tant qu’accompagnatrice pour de nombreux artistes, c’est avec une joie immense que l’on peut enfin écouter La Section Rythmique voler brillamment de ses propres ailes..

Evan CHRISTOPHER – Clarinettiste et compositeur de la Nouvelle Orléans.

Download mp3